Condamné, Van der Poel reconnaît avoir commis « une erreur »


Il a été condamné à des faits de violences la veille de la course en ligne des championnats du monde qu’il a abnadonné au bout de 30 kilomètres.

Le coureur cycliste néerlandais Mathieu van der Poel a regretté son altercation avec deux adolescentes dans un hôtel en Australie, et reconnu avoir commis « une erreur » en tentant de régler lui-même l’incident, mardi à son retour en Europe.

Interrogé par la chaîne belge VTM à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem, le Néerlandais de 27 ans a contesté avoir poussé contre un mur l’une des deux adolescentes dont le tapage nocturne, dans le couloir de sa chambre d’hôtel, l’empêchait de dormir.

« J’ai saisi une des filles par le bras mais certainement pas avec l’intention de lui faire mal »

L’altercation, survenue samedi soir à la veille des Mondiaux de cyclisme, l’a contraint à abandonner la course peu après le départ. Elle lui a valu une condamnation pour « voies de fait » devant un tribunal australien après une nuit au poste de police.

« J’ai saisi une des filles par le bras mais certainement pas avec l’intention de lui faire mal. Tous ceux qui me connaissent savent que je n’ai jamais fait de mal à personne », a déclaré van der Poel mardi.

« Il y a deux versions de l’histoire », a-t-il souligné, alors qu’il est accusé d’avoir poussé les deux adolescentes de 13 et 14 ans, l’une tombant au sol et l’autre étant projetée contre un mur ce qui lui a causé une égratignure au coude.

« Je pensais pouvoir résoudre le problème moi-même. Ça s’est mal passé ».

« Bien sûr que je le regrette, j’ai commis une erreur », a poursuivi le petit-fils de Raymond Poulidor. « J’aurais dû appeler la réception ou informer quelqu’un, mais je pensais pouvoir résoudre le problème moi-même. Ça s’est mal passé ».

Mathieu van der Poel a choisi de plaider coupable lundi devant le tribunal de Sutherland, près de Sydney, et a été aussitôt condamné à deux amendes, de 1.000 dollars et 500 dollars australiens (1.010 euros au total).

Le Néerlandais, deux fois champion des Pays-Bas sur route (2018, 2020) et vainqueur d’étape sur le Tour 2021, est une des grandes figures du peloton actuel.

En son absence aux Mondiaux disputés à Wollongong (sud-est de l’Australie), c’est le principal favori de l’épreuve, le Belge Remco Evenepoel, qui est devenu champion du monde dimanche.

Source


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.